CONSTAT 


 On le voit avec l’évolution de la Responsabilité Sociétale, avec la porosité des sphères publiques, privées, économiques et personnelles, l’importance des réseaux sociaux… La création de valeur se déplace de l’entreprise vers l’écosystème. 


 L’entreprise n’est plus le soleil autour de laquelle les planètes que sont les clients, fournisseurs, actionnaires, médias… tournent. Au contraire, elle devient partie prenante de cet environnement dont elle dépend et qui est inter dépendant d’elle-même. Cette création de valeur va passer en partie par excubation de projets autonomes vers des structures indépendantes pour garantir une innovation de rupture ou va dépendre de la capacité de l’entreprise à inter agir avec les réseaux sociaux, les PME et les indépendants qui vont nourrir son système et seront nourris par elle, sa R&D pouvant se développer en open source voire même être confiée à des entrepreneurs sociaux. 


 Face à ces mutations en cours, les collaborateurs de l’entreprise vont eux aussi muter. On sait qu’aux Etats Unis, on change de métiers (pas simplement d’entreprises), en moyenne 11 fois dans sa vie… nous en sommes à un peu moins de 4 fois en France. On sait également que la multi flexibilité, multi-jobs devient de mise pour les indépendants dont le nombre ne va cesser de progresser. Ainsi, on peut occuper un poste à temps partiel dans une entreprise, agir comme consultant indépendant, être administrateur et intervenant dans une grande école de commerce par exemple. C’est cette ouverture, cette fluidité entre les statuts qui est la garante de la capacité à sortir du cadre, à vivre une dynamique de vie qui apporte des informations et de l’innovation à l’entreprise et aux étudiants. Le leader de la 4è génération, selon Peter Senge est celui qui est à la fois porteur d’une vision qu’il sait partager, il a la capacité à sortir des cadres habituels et hiérarchiques pour aider à la gestion par projets, à développer l’autonomie et un climat de subsidiarité, il sait orienter sans programmer, piloter sans enfermer. Par ailleurs, il appartient lui-même à des réseaux sociaux, a ses propres engagements sociétaux qui lui donnent souffle et charisme. 


Ces évolutions, que l’on ressent bien dans les entreprises les plus en pointe, nécessitent des qualités : bien se connaître et se maitriser pour éviter la dispersion et la disparition de son identité et une cohérente de vie dans l’ensemble de ses engagements.


rejoindre :

rejoindre :

rejoindre :